Article dans l'Est Républicain du 14 décembre 2012

Depuis le mois de juillet dernier, la déchetterie intercommunale est équipée pour recevoir les vieux vélos. Des arceaux sont disposés au fond de la plate-forme et peuvent permettre d’entreposer jusqu’à dix- huit vélos usagés.

Chaque soir, l’ensemble est solidement cadenassé par les gardiens de la déchetterie. Ce mercredi a eu lieu la quatrième récupération par « Dynamo ». Une convention lie en effet la Communauté de communes à l’association nancéienne. Une quarantaine de vélos ont déjà pris la route de l’atelier, situé 35, grande rue à Nancy, en face de la basilique Saint-Epvre.

Dynamo a deux activités principales. Elle répare d’abord puis remet en circulation. « Nos vélos sont vendus 35 € en moyenne. Cela nous permet de proposer un mode de transport abordable et de valoriser les déplacements doux. Nous récupérons environ 1.000 vélos par an pour en revendre 600 » explique Alexandra Egloff, vice-présidente de l’association. Les vélos irrécupérables sont démontés en pièces détachées. Dynamo les propose à la vente à des prix défiant toute concurrence. Elle propose même d’aider ses adhérents à réparer eux-mêmes leur vélo dans son vaste atelier de 150 m². « Notre partenariat durable avec le Bassin de Pompey est important. Jusqu’à présent, nous n’avons réalisé que des opérations ponctuelles dans l’agglomération nancéienne. Nous pratiquons aussi l’apport direct dans nos locaux » ajoute Aurélien Lejeune, animateur d’atelier.

L’association, qui compte trois salariés et deux personnes en service civique, ne manque pas d’idées pour se développer. Elle fabrique ainsi, avec ses déchets, toutes sortes d’objets comme chandeliers, bijoux, bracelets, sacs, porte-monnaie et ceintures. « Ce partenariat avec Dynamo est une des nombreuses actions du programme local de prévention des déchets. Il contribue à notre objectif prioritaire de diminution de tous les déchets » rappelle Laurent Kobler, vice-président du Bassin de Pompey, chargé de l’environnement.